• Idées brutes et sales

    Je craque. Tout s'effondre. Enfin non. Mais le moral ne suit plus. Le taff, dure. Besoin d'en finir. Vite. 



    Optique principal:Arriver à ne pas craquer durant ces 60 prochains jours, réviser, réviser, et réviser. Passer ces épreuves. Essayer de les réussir. Vacances. Préparation de mon concours. Nouvelle année. Essayer de ne pas craquer en cour de route. Passer mon concour. Le réussir. Et adieu Fenelon. Enfin j'irais là où je voudrai être, étudier ce qui me plait: l'exaltation du beau, l'art dans ttes ses formes. 

    California résonne, mon portable sonne, mon cousin. Enfin quelqu'un qui se souci de ce que je deviens. En effet, j'ai jamais été soutenu au niveau scolaire, j'ai jamais entendu mon portable sonner après un partiel pour me demander comment ça s'est passé. Je craque. Heureusement qu'il est là.

    Envie de réussir, jusqu'ici j'ai fait en sorte de positiver dans ttes situations, je ne connais pas bcp de personne qui se sont autant épanouïe durant leur jeunesse. J'ai su allier le taff, o étude, o sorties, o ... ah mon portable s'éclair: Claire, adorable...'Il y a 20 petits anges. 10 font une sieste sur un nuage, 9 jouent ensemble, et un petit, tout doux, que j'adore, est en train de lire ce message...' Sourire. Tryo tourne en boucle, j'essaye de me vider la tête, de voir les choses positivement, de penser à tt mes projets, à tt mes rêves, à mon avenir. 

    Il faudrait que je me mette à travailler, bio, espagnol, français...je vais pas tarder, mais j'ai besoin d'écrire. Je pense à My, j'espère qu'elle ne craque pas trop non plus. Je vais l'appeler.

    Je viens d'exploser mon forfait de portable avec My. Beaucoup de bien de l'entendre. On a toujours tout surmonté toutes les deux, on positive. 'On deviendre des gens bien...o State on y sera ensemble' Besoin de marcher dans les rues de Manhattan avec elle à mes côtés...La vie nous réserve tout de même des superbes surprises...Sourire. Souvenirs. Nostalgie. Cercle Vicieux. Pierre. Encore et toujours. J'aimerais qu'il soit à mes côtés lui aussi. Ses yeux portés sur moi me manque tant.  J - 59 .

    Aujourd'hui, ce fut un jour noir, c'est dans ces cas là qu'on s'asseoit, qu'on observe qui est là quand tout vous lâche, résultat: My, mon cousin, Claire, la seule pensée de Pierre qui vous donne un sens et un but à votre vie, et Baudelaire, celui là, il me suit et il me soutient...

     

    "Faites votre destin, âmes désordonnées, Et fuyez l'infini que vous portez en vous ! "




  • Commentaires

    1
    My
    Vendredi 7 Avril 2006 à 12:56
    ...
    Le plus etonnant c'est que meme quand ca va pas on arrive a avoir des moments parfaits... Merci ma lù. Je serais toujours là . Enfin je l'espère...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :